My life is a mess…

Poster un commentaire

Mon retour de ces 3 jours à Paris me fait cogiter encore plus qu’avant…My life is a mess

Je réalise à quel point j’ai changé, et pas en bien. Je suis à un niveau de laisser-aller que j’aurais à l’époque été en manque total d’empathie envers cette personne…

J’en étais plus ou moins consciente puisque j’ai décidé de changer mais je ne pensais pas en être à ce stade. Le travail sur moi sera bien plus intensif que je ne le pensais.

Ce qui est rageant et où je ne suis pas fière de moi, c’est que je sais quoi faire mais je n’ai pas toujours la motivation pour… Peut être la peur de l’échec, se conforter dans l’esprit d’être une looseuse parce que j’ai perdu toute ma confiance et mon estime de moi…

Je dois vraiment consacrer cette année à un réel changement. Il y a énormément de choses à changer et je suis persuadée que le plus dur est d’accepter de changer.

Donc oui, mes articles précédents sont valables mais je vais ces 2 prochaines semaines à remettre les compteurs à zéro, c’est à dire :

  • Changer mon environnement : revoir tout dans l’appartement, trier, vider, ranger… Une bonne fois pour toute!
  • Changer mes vilaines habitudes au boulot (grignotages, excès de café…)
  • Régler tout l’administratif
  • Créer des objectifs solides, ne pas commencer tous les challenges en même temps mais les démarrer avec 1 semaine (voire 2) de décalage
  • Se simplifier un maximum la vie
  • En finir avec le stress

Déjà bizarrement depuis notre retour, nous sommes plutôt déprimées… On réalise tout ce que l’on a perdu en venant dans le Sud… Et chose que je ne fais jamais par exemple après avoir dormi en rentrant de ma nuit, je sors… D’habitude je reste dans mon lit-canapé toute la journée, j’écris des tonnes d’articles (restés en brouillon et que je dois corriger et publier). On parle de plus en plus sérieusement au fait de retourner vivre sur Paris (oui certains ne comprennent pas!). Quand je suis restée toute la fin d’après-midi sur le Champs de Mars dimanche, j’ai ressenti un bien être, un sentiment que je n’avais pas éprouvé depuis mes années parisiennes. Je me suis même surprise à sourire naturellement…

Nous nous sommes faites une réunion en terrasse, calepin en main, à réfléchir à la manière de « rentrer ». Je me suis surprise à verser une larme en exprimant à ma fille mon mal être depuis que nous sommes ici. Elle aussi d’ailleurs.

Je lui ai révélé l’existence de ce site et du besoin, je pense, qu’elle m’aide à remonter la pente. On est d’accord sur le fait de déjà s’attaquer à notre intérieur pour s’y sentir mieux. Comme j’attaque mon week-end de travail, on s’est mise d’accord sur le fait d’accorder une heure voire deux par jour jusqu’à dimanche pour trier (encore)… Parce que malgré que je sois dans l’optique minimaliste, mon entourage se fait un devoir de me filer des tonnes de choses (vêtements, meubles…) et je n’ose pas dire non de peur de les vexer (encore un souci à régler : apprendre à dire non!)

Lundi, on attaque le running (suite à un livre offert par une amie de Paris qui je pense a réalisé mon besoin de me reprendre) dès que je sors du boulot. Je vous partagerai la technique au jour le jour et vous parlerai de ce bouquin.

Voilà pour aujourd’hui! Je pars au travail dans une heure… Je pars me doucher.

Je dois réfléchir aussi à une manière de pouvoir écrire mes articles comme bon me semble. Le fait de trimbaler mon PC me gonfle un peu et il n’y a aucun réseau au taff….

Bon week-end mes chocolats!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s