J’ai un nouveau chéri!

Poster un commentaire

Dans un EHPAD (maison de retraite médicalisée), vous avez dans la majorité des cas un « grand secteur » pour les résidents sans surveillance particulière et une Henri« unité protégée » (UP ou UPPD) pour les pathologies telles que Alzheimer, dégénérescence due à la vieillesse avec des risques pour leur sécurité.

Perso quand j’étais de jour en fonction Aide Soignante, je demandais toujours à bosser dans ce secteur, plus dur nerveusement c’est clair, mais je me sentais plus utile avec eux. Je kiffais faire les animations, les faire rire, je me déguisais en saree et les faisais danser sur de la musique Bollywood… C’était un vrai bordel pas du tout accepté par ma direction mais approuvé par les familles et les patients et c’est surtout ça qui m’importe…

Bon ok, c’est bien plus le bordel la nuit à l’UP. Ils déambulent, ont des troubles spacio-temporels mais oh, laissons les vivre, moi perso ils m’éclatent parce qu’ils sont « natures », je ne serai jamais offusquée par des coups reçus par eux, je sais que cela reflète une angoisse,  une peur…
J’ai le truc pour les apaiser, sans prétention…

Donc la nuit je m’attarde dans le secteur protégé, et avec ceux qui ne dorment pas, je fais de grandes discussions, je les accompagne dans leur « délire », je rentre dans leur monde (qui n’est pas pire que le nôtre).

J’ai mon fidèle Henri (évidemment je ne citerai pas son nom de famille. Les protocoles nous interdisent d’appeler les patients par leur prénom et le tutoiement, mais perso j’entrave les règles pour des raisons que j’expliquerai dans un autre article. Les protocoles écrits par une hiérarchie qui ne comprend même pas la pathologie, je les emm… Le patient d’abord!).

Bref, mon copain Henri, 90ans, grand gaillard aux yeux clairs et un accent de fou, fidèle aux déplacements nocturnes des chaises et des tables, est là, comme toutes les nuits, et quoiqu’on en dise, je suis sûre qu’il me reconnait. Oh il ne se rappelle sûrement pas mon prénom mais j’ai une tête qui lui revient puisque j’ai toujours droit aux grands sourires moi (parait qu’il est violent, perso jamais vu). 

« Bah alors mon Henri! Qu’est ce que tu fabriques? Il fait nuit tu vois » (je pointe mon doigt vers la fenêtre pour lui prouver le repère)

Henri « Mais je t’attendais ma chérie! Mais elle est où ta valise? T’as oublié que je t’ai promis un week-end en amoureux en Corse! Allez va chercher ta valise et n’oublie pas ton bikini hein? »

Bah voilà, dans quelques jours ce sera la St Valentin et je sais qui je choisis… Mon Henri…

Je le prends dans mes bras, lui fais un gros câlin, le prends par la main et l’emmène se recoucher.

« Henri, dors un peu avant qu’on prenne la route. Moi je vais chercher ma valise hein?. A tout à l’heure! »

Henri « N’oublie pas ton bikini surtout! »

« Oui Henri, promis! »

Je ferme la porte doucement, un peu rouge, le sourire aux lèvres…

J’ai une envie irrépressible d’aller démarrer la voiture et l’emmener revoir sa Corse natale, là maintenant… Sans valise ni bikini… Juste Henri et moi. Mon grand ami dont je suis sûrement l’image projetée de la femme de sa vie.

Je l’aime mon Henri…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s